TDAH : demain, tous hyperactifs ?

Qu’est-ce que le TDAH ? Quels sont les caractéristiques et les critères diagnostiques de ce trouble ? Quelles sont les régions cérébrales impliquées ? Existe-t-il des traitements médicamenteux ? Ce trouble est-il associé à nos nouveaux modes de vie ? En clair, demain serons-nous tous hyperactifs ?

Le TDAH, ou trouble déficitaire de l’attention, est un syndrome souvent difficile à diagnostiquer et traiter.

Le trouble du déficit de l’attention, avec ou sans hyperactivité, surnommé TDAH, est un trouble neurodéveloppemental qui fait l’objet d’un certain nombre de préjugés, mais qui reste encore mal connu.

Si le TDAH concerne en premier lieu les enfants, les adultes aussi sont touchés par ce trouble auquel s’attèlent les chercheurs en quête d’explications sur les causes du syndrome, mais aussi de nouveaux modes de traitement.

 

[…] retrouver l’article complet sur franceculture.fr

qrcode_www.franceculture.fr

qrcode_www.franceculture.fr

La personnalité à haut potentiel, selon la science

La personnalité à haut potentiel ne se définit pas toujours par une intelligence supérieure. Ce qui la différencie, c’est sa curiosité, son talent et sa capacité à innover tout en étant méticuleuse, courageuse et compétitive.

Si nous demandons à quelqu’un ce qu’il entend par personnalité à haut potentiel, il définira très probablement une personne dotée d’une grande intelligence. La vérité est que nous continuons d’associer encore aujourd’hui le talent à des compétences intellectuelles élevées.

Cependant, le vrai potentiel humain ne réside pas toujours dans un QI élevé, dans le style de Stephen Hawking. Brillant est celui qui ose transformer la réalité en dépassant tout ce qui est conventionnel.

Avoir du potentiel, c’est voir ce que les autres ne voient pas et être capable de les inspirer. Être quelqu’un d’exceptionnel, c’est tirer profit des difficultés et fixer des objectifs futurs innovants que personne ne s’était fixés auparavant.

Nous pourrions définir ce trait de personnalité de plusieurs manières. Mais ce qui est intéressant, c’est que nombre de personnalités l’ont déjà fait pour nous.

[…]

Lire l’article complet sur nospensees.fr

L’intelligence est-elle génétique ?

Jean-François Bouvet

Hors-série (hors abonnement) – Février – mars 2021

Il ne suffit pas d’avoir hérité d’un génome hors pair pour être brillant. Pour que ces gènes s’expriment de manière optimale, la qualité de l’alimentation, la sécurité affective et la stimulation intellectuelle jouent un rôle prépondérant.

 

Le 22 mai 2017, la revue Nature Genetics publiait une analyse portant sur 78 308 personnes ayant été soumises à des tests d’intelligence, mesurant en particulier le quotient intellectuel (QI). Cosignée par une trentaine de chercheurs de laboratoires européens et américains, cette étude a permis d’identifier 40 nouveaux gènes pouvant être corrélés aux résultats des individus à des tests de ce type. Et le travail de ces scientifiques n’est pas le seul sur ce sujet. À Shenzhen, en Chine, le Cognitive Genomics Lab entend lui aussi explorer la génétique de la cognition humaine, mais avec une démarche un peu différente. Il s’agit pour les chercheurs de collecter des échantillons d’ADN chez des individus parmi les plus intelligents au monde, du moins considérés comme tels parce que dotés d’un fort QI. Et ce, en vue d’identifier les allèles – les variants des gènes – qui déterminent l’« intelligence »… Une démarche qui ne…

 

[…] Lire l’article complet sur scienceshumaines.com

Handicap : les 4 vérités de Josef Schovanec

[ZEBRE AND CO] Josef Schovanec

ce savant, philosophe et autiste qui dérange l’ordre établi…

Connaissez-vous Josef Schovanec ? Ce philosophe écrivain diagnostiqué autiste dès son plus jeune âge ne mâche pas ses mots ! J’avais eu la surprise de découvrir cet homme lors d’une journée de formation sur la participation des personnes organisée par l’ANDESI le 9 octobre 2019. L’auteur de « L’autisme pour les nuls »  et de « Je suis à l’est » nous avait parlé sans réserve de ce qu’il pense de la gestion du handicap en France. Attention ses propos déménagent… Je vous les transmets tel quel !

« J’ai de la chance » nous dit-il, je suis diagnostiqué autiste « donc irresponsable ». Mes propos ne seront donc pas retenus contre moi. « Je peux donc m’exprimer en toute liberté ». « Vous savez en France nous sommes dans une logique qui vise à considérer que tout ce qui ne va pas doit être caché et l’histoire du handicap reste à écrire. Le handicap est un des sujets les plus tabous ».

« Il n’y pas de politique du handicap en France. Ce sont les associations qui font le travail. Chacun des combats a été mené par une ou plusieurs associations et regroupements de personnes et familles de handicapés. C’est  l’image du logo du handicap : On rend visible ce qui est minoritaire et ne dérange pas et on cache tout ce qui est difficile à voir ». Le logo du handicap qui a été retenu pour tous est un fauteuil roulant. C’est un symbole certes mais seulement   2% des personnes handicapées sont en fauteuil. Les autres et notamment les handicapés mentaux n’existent pas, ou s’ils existent ils sont bien « cachés ».

1. Le handicapé, victime d’inégalités et d’apartheid

« Il y a des inégalités entre les handicaps et chacun « gère son petit empire » associatif ou marchand dans une somme de niches.  Lorsque je voyage à l’étranger je suis surpris  par la présence des personnes handicapées dans les espaces publics.  Rien de tel dans notre pays. En France on a littéralement « purgé » les handicapés des lieux publics au point que quand on en voit, on est parfois surpris. Il faut dire aussi que beaucoup sont soulagés que leur proche handicapé soit éloigné de leurs regards. Car regarder vivre une personne handicapée, ça dérange forcément ».

« Il existe dans notre pays une forme d’apartheid, mais aussi  d’autres formes de regards à combattre : ceux de la gentillesse et de la charité ». La gentillesse et la charité sont des approches omniprésentes dans les pratiques d’aide et de soutien. Dans certains pays le Téléthon serait interdit : Comment peut-on agir de la sorte à un seul  moment de l’année ? On fait œuvre de charité ce jour là en faisant appel à nos bons sentiments alors que l’on ne fait rien  le reste de l’année….

2. Un modèle médical qui écrase

Nous sommes aussi  confrontés au modèle médical en surplomb. Le médecin avec son « aura divine » conduit la politique publique à se saisir de la recherche de la guérison comme solution miracle à la disparition du handicap. Dans  d’autres pays, il est d’abord recherché l’inclusion.

[…]

photo : Josef Schovanec au colloque de l’ANDESI

 

Retrouver l’article complet sur : Dubasque.org

Hypersensibilité

pourquoi les personnes très sensibles souffrent de TDAH

« Endurcissez-vous ! », « Ne soyez pas si sensible. », « Je ne peux pas croire que cela vous dérange !  » : quelle personne très sensible n’a jamais entendu ces phrases ?

hypersensibilite

« Endurcissez-vous ! », « Ne soyez pas si sensible. », « Je ne peux pas croire que cela vous dérange ! » :  si vous êtes très sensible aux stimuli physiques et / ou émotionnels, vous pouvez avoir une hypersensibilité – une condition courante chez les adultes atteints de TDAH (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) à qui l’ont sort très souvent ces phrases.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité – également connue sous le nom de «personne très sensible» (HSP) – n’est pas un trouble. C’est un attribut courant chez les personnes atteintes de TDAH. Les symptômes d’hypersensibilité comprennent une forte sensibilité aux stimuli physiques (via le son, le soupir, le toucher ou l’odeur) et / ou émotionnels et la tendance à être facilement submergé par trop d’informations.

De plus, les personnes très sensibles sont plus susceptibles de souffrir d’asthme, d’eczéma et d’allergies. « C’est bien dans certaines situations et pas dans d’autres », explique Elaine N. Aron, psychologue et psychothérapeute, Ph.D., auteure de The Highly Sensitive Person, qui pense qu’il est important de savoir quand une personne souffre d’hypersensibilité. Comme avec le TDAH, en être conscient vous fait réaliser que vous n’êtes pas seul.

Quels sont les signes et symptômes d’hypersensibilité ?

«Les personnes atteintes de TDAH sont hypersensibles», explique Maté. «Ce n’est pasleur faute, c’est la façon dont ils sont nés. C’est leur tempérament inné. « Quand j’ai lu La Personne hautement sensible d’Aron, j’ai finalement reconnu cette sensibilité en moi-même. Selon Aron, 15 à 20% de la population est née avec un haut niveau de sensibilité.

«Lorsque vous savez que vous êtes très sensible, cela recadre votre vie», explique Aron. Savoir que vous possédez ce trait vous permettra de prendre de meilleures décisions.

«Les personnes sensibles doivent vivre différemment pour être à l’aise.»

Les cliniciens travaillant avec des personnes atteintes de TDAH considèrent l’hypersensibilité, à la fois physique et / ou émotionnelle, comme une affection comorbide courante. Les personnes atteintes de TDAH sont souvent hypersensibles dans l’un des domaines sensoriels : le son, le toucher ou l’odorat.