Les HP (enfants à Haut Potentiel)

Pourquoi et pour quoi sont-ils si nombreux ? On parle de plus en plus de ces enfants dits HP : ils ont toujours existé, mais aujourd’hui ils sont de plus en plus nombreux. Auparavant, on les appelait les « surdoués », les « grosses têtes » ou encore les enfants « intellectuellement précoces ».

Un exemple célèbre

Un exemple est celui d’Albert Einstein. Il était considéré comme un enfant retardé mental en gardienne et à l’école primaire, ensuite comme mauvais élève en humanité ! Après ses études universitaires de physique, il n’est même pas resté à l’université en tant que chercheur. Tout son modèle sur la théorie des quantas et de la relativité restreinte a été développé lorsqu’il était un employé au bureau des brevets à Zurich ! Comme il avait « peu de travail », il a eu le temps de bien réfléchir… Son cas est intéressant, car son intelligence était du type conceptuel. Et c’est son épouse, également HP, mais elle, en science mathématique, qui a donné un format mathématique aux modèles qu’ils développaient. Cela lui a donc permis de devenir ce qu’il a été. Nous voyons à travers cet exemple qu’un HP n’est pas « fort » en tout. Il excelle dans certains domaines de prédilection.

Comment les reconnaître ?

Les enfants HP ont des caractéristiques qui sont bien définies par les spécialistes dans ce domaine. Ils excellent dans leur manière de raisonner, leur curiosité, leur créativité, leur pensée logique et surtout leur très grande sensibilité. Ce dernier point est très important. Cependant, lorsque nous parlons d’intelligence, cela ne se résume pas simplement à un QI (quotient intellectuel) fort comme certaines personnes le pensent.
Étant donné ces caractéristiques, ils se sentent très mal dans notre système scolaire (trop rigide pour eux). Ainsi, la grande majorité (de l’ordre de 80% à 90%) ne va pas bien à l’école. De plus, avec les autres élèves « non-HP », ils ont des rapports conflictuels, étant donné leurs différences. Ils se sentent ainsi doublement « rejetés » dans notre type de société, source d’une souffrance très souvent intériorisée. Il est important de parler avec ces enfants HP de toutes les difficultés qu’ils rencontrent afin qu’ils puissent les exprimer (et éviter ainsi des somatisations par la suite !).

Pourquoi sont-ils en augmentation ?

On remarque actuellement, dans les écoles, une augmentation du nombre de ces enfants. Il y en a toujours eu. Cependant, ils représentent, suivant les études entre 5 à 15% des enfants scolarisés. Pour répondre au mieux à cette question, développons cette hypothèse : Au niveau sociétal, notre économie est basée sur la compétition. La croissance qui est, au départ, un « bon concept » (diminuer les coûts et rendre le produit accessible au plus grand nombre de consommateurs) a très bien fonctionné lors des deux révolutions industrielles des siècles passés. Cependant, aujourd’hui, nous arrivons à une société économique, où la spéculation domine sur la notion de « valeur ajoutée ». En d’autres termes, notre travail produit de la valeur dite ajoutée et un spéculateur (qui ne produit rien) vient prendre une partie de notre « bénéfice ». Il y a donc un appauvrissement des personnes qui travaillent. Nous voyons l’irrespect qu’il y a lorsque la spéculation domine le concept de valeur ajoutée. Nous avons une exploitation de l’homme par l’homme. Notre type de société ne peut donc pas continuer dans cette direction.
Nous nous trouvons à la croisée des chemins. Soit nous continuons notre type de société comme avant, c’est-à-dire la croissance à tout pris dans l’exploitation de l’homme par l’homme en polluant de plus en plus, soit nous changeons en développant une société plus respectueuse de l’être humain et de l’environnement qui nous accueillent sur cette terre. En terme biologique, c’est le « struggle for life » pour la collaboration dans le respect des espèces. Cela ne dépend que de nous. La question est maintenant : quel est ce type de société plus respectueuse et comment y parvenir ? Nous devons réinventer notre manière de vivre en société. Oui, mais pour aller vers quoi ? Nous sommes donc dans une phase de transition vers un autre type de société. Les phases de transition sont toujours difficiles à vivre, car nous allons vers l’inconnu. Notre futur est à construire.
Au niveau biologique, l’hypothèse serait de dire que les enfants HP sont là pour nous aider à développer ce nouveau type de société et à continuer à vivre ensemble sur cette terre. Par leurs caractéristiques, ils nous font réfléchir, ils nous poussent dans nos aberrations, nos croyances, nos retranchements. Ils nous secouent, ce qui est loin d’être agréable…
Ils viennent avec leur créativité, leurs nouvelles manières de voir les choses. C’est ce dont nous avons besoin pour évoluer et développer ce nouveau type de société plus humaine, et donc survivre à nous-mêmes. Il y a donc un sens biologique à leur arrivée, ils sont de plus en plus nombreux pour nous aider. Il est évident que nous allons devoir changer notre enseignement qui n’est pas du tout adapté pour eux. Actuellement, certains établissements scolaires sont déjà dans des actions afin de mieux les aider.

Comment les soutenir ?

Un point qui parait important est de savoir s’il faut expliquer à l’enfant qu’il est HP. Un certain nombre de personnes considèrent qu’il ne faut pas leur dire pour éviter un certain « élitisme ». Je considère que c’est une erreur. En psychothérapie, il est enseigné que c’est dans la vérité que l’on guérit : c’est la même logique pour les HP. Ils doivent savoir qu’ils sont HP et qu’ils sont différents des autres enfants. C’est la raison pour laquelle ils rencontrent des difficultés avec eux, ainsi qu’avec notre système scolaire. Il est évident que le discours sera adapté à l’âge de l’enfant. Cependant, les HP comprennent beaucoup plus vite que nous ne pensons, nous les « dinosaures» ! Mon point de vue est qu’il est important qu’ils se rendent compte du sens de leur venue sur terre d’un point de vue biologique. Pour aider certains parents qui auraient des difficultés à expliquer cela à leur enfant HP, je les invite à prendre des exemples de la nature et de son évolution. Les HP comprennent très vite…
Comme on dit en mécanique quantique, « il n’y a pas de hasard » à leur augmentation. Tout a un sens, c’est à nous de le découvrir.

Daniel Radoux, Ph.D.

Paru dans l’Agenda Plus N° 270 de Septembre 2015

Source : agendaplus.be

Share This