Manager des profils neuro-atypiques

profil neuro atypique

On vous a confié une mission dans une entreprise qui emploie un ou plusieurs profils neuro-atypiques, et vous ne savez pas comment les manager ? Les profils neuro-atypiques sont un véritable atout pour l’entreprise, mais il faut savoir se positionner par rapport à eux.

 

Qu’est-ce qu’un profil neuro-atypique ?

Commençons d’abord par une définition du profil neuro-atypique, même s’il n’en existe pas vraiment d’officielle. Sous le terme profil neuro-atypique se cache d’autres mots comme “haut potentiel intellectuel”, “surdoué”, “multipotentialiste”, “TDAH” (troubles du déficit de l’attention/hyperactivité), “autisme” ou encore “dys-” (dyslexie, dyspraxie, dyscalculie…). Ce sont des variantes neurologiques, qui représentent environ 10% de la population. Ces profils sont donc considérés atypiques car leur fonctionnement cérébral est différent de ceux qu’on appelle les neurotypiques. Cela n’enlève rien à leur intelligence, au contraire !

Les profils neuro-atypiques ne savent pas toujours qu’ils le sont, car les diagnostics ne sont pas courants. Ou alors, ils le savent mais essaient de le cacher en entreprise pour ne pas être discriminés ou licenciés. En effet, les organisations ne sont pas toujours sensibilisées à ces profils légèrement différents et ne savent pas qu’ils peuvent être bénéfiques pour elles, avec un bon management.

Retrouvez l’article complet sur : Managers en mission

Share This