Les HPI sont-ils heureux au travail ?

Hyper à l’aise en toute occasion ou bien malmenés par leurs collègues et supérieurs, les personnes à haut potentiel intellectuel ne vivent pas toutes leur vie professionnelle de la même façon.

[ZEBRE AND CO] Super Cerveau

Être HPI permettrait d’avoir une «capacité à cumuler de l’information et de la traiter plus vite», ainsi qu’«une capacité d’adaptation assez forte».

En 2021, la série HPI a cartonné sur les écrans français, contribuant à mettre en lumière un sujet encore méconnu. Le consensus scientifique détermine qu’une personne à haut potentiel intellectuel (HPI) a un QI supérieur ou égal à 130, la moyenne étant fixée à 100. Cela représente 2,3% de la population, soit plus de 1,5 million de personnes en France.

Dans la série, l’héroïne Morgane Alvaro, […]

Lire l’article complet sur : slate.fr

Share This