Un cerveau différent ?

cerveau différent

Les personnes HPI ont un cerveau plus volumineux et plus puissant, en moyenne, que le reste de la population. Mais le plus important pourrait résider dans la force de certaines connexions neuronales qui améliorent le « dialogue » entre différentes régions du cerveau.

Environ 1,7 million de personnes en France sont des HPI – des « hauts potentiels intellectuels ». Concrètement, ce que cela signifie est simple : leur QI est supérieur à 130. En neurosciences, on cherche souvent l’origine d’une particularité cognitive dans le fonctionnement du cerveau. Ce qui nous amène à poser la question : qu’a de particulier le cerveau d’une personne à haut potentiel ?

Au cours des dernières années, des chercheurs se sont penchés sur le sujet et ont comparé le cerveau des personnes à haut potentiel intellectuel à ceux de personnes situées dans la norme. Leurs conclusions ? Des différences existent bel et bien. Elles s’observent aussi bien dans la structure du cerveau, que dans la force de certaines connexions ou la façon dont l’encéphale s’active lorsqu’on réalise des tâches cognitives. Toutefois, ces différences ne sont pas de type « tout ou rien » : elles sont simplement d’autant plus prononcées que les sujets ont une intelligence élevée.

Neuroscience des grosses têtes

Le résultat sans doute le mieux connu et le plus robuste concerne le volume du cerveau. Il est plus important chez ces « grosses têtes »…

 

Lire l’article complet sur : cerveauetpsycho.fr

Share This