Les enfants surdoués présentent-ils un développement psychomoteur particulier ?

Dans l’imaginaire collectif, l’enfant précoce n’est pas toujours considéré comme particulièrement dégourdi ni très agile. Qu’en est-il de la réalité ?

[ZEBRE AND CO] Groupe continu 2020 - 2021

Selon les recherches menées par la neuropsychologue Laurence Vaivre-Douret, le développement psychomoteur de l’enfant surdoué serait plus rapide que la moyenne, d’un ou deux mois en général pour ce qui concerne la posture et la locomotion. Cela lui permet d’acquérir rapidement coordination et autonomie de mouvement, par exemple en tenant assis vers 6 mois plutôt que 8 mois pour les autres enfants, en marchant de façon autonome vers 12 mois plutôt que 14.

Pour comparer le développement psychomoteur de votre enfant avec la norme, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous.

Etapes du développement

Norme

30% d’avance

Activités motrices de base

Se rouler par terre

3 mois

2.1 mois

S’asseoir seul

7

4.9

Se tenir bien debout seul

11

7,7

Marcher seul

12,5

8,8

Monter des marches

18

12,6

Tourner les pages d’un livre

18

12,6

Bien courir

24

16,8

Sauter avec ses pieds

30

21

Conduire un tricycle en utilisant les pédales

36

25,2

Lancer une balle

48

33,6

Sauter d’un pied sur l’autre alternativement

60

42

Motricité avancée

Jouer avec une crécelle

3

2,1

Tenir des objets entre son pouce et ses doigts

9

6,3

Gribouiller spontanément

13

9,1

Dessiner les gens avec un corps en deux parties

48

33,6

Dessiner des personnes reconnaissables avec un corps

60

42

Dessiner des personnes avec un cou, des mains et des vêtements

72

50,4

Développement du langage

Vocaliser deux sons différents

2,3

1,6

Dire ses premiers mots

7,9

5,5

Répondre à son nom

9

6,3

Babiller avec intonation

12

8,4

Vocabulaire de 4-6 mots

15

10,5

Nommer un objet

17,8

12,5

Vocabulaire de 20 mots

21

14,7

Combiner spontanément plusieurs mots

21

14,7

Utiliser des phrases simples

24

16,8

Utiliser des pronoms personnels

24

16,8

Source du tableau : Harrison, C (1995) Giftedness in early childhood. Sydney: KU Children’s Services.

L’avance dans le développement psychomoteur des enfants précoces porterait également sur leurs capacités d’observation (le fameux regard scrutateur du bébé surdoué) et d’éveil, sur la préhension des objets (la saisie précoce du biberon par exemple) et tout particulièrement sur le langage.

Paradoxalement, certaines étapes de développement peuvent être franchies plus tardivement, mais de façon brutale et quasi-parfaite. Il semblerait qu’elles puissent être retardées par un besoin d’assurance et de sécurité nécessaire pour se lancer. Ce n’est que lorsque l’enfant se sentira suffisamment assuré qu’il franchira une nouvelle étape.

Si l’avance constaté à travers l’une des facettes du développement ne suffit pas à émettre l’hypothèse d’une précocité intellectuelle, il convient cependant de rester attentif face à la multiplication des signaux d’alerte

A contrario, en présence d’un enfant visiblement intelligent mais peu dégourdi, il ne faut pas négliger la possibilité que des troubles qui n’ont rien à voir avec son niveau intellectuel soient présents et l’handicapent dans son quotidien, comme, par exemple, dans le cas d’une dyspraxie. Dans cette situation, un bilan psychomoteur peut se justifier et aidera sans aucun doute à y voir plus clair.

Et vous, avez-vous constatée cette avance dans le développement psychomoteur de votre enfant ou, au contraire, vous a-t-il semblé particulièrement en retard dans l’acquisition des gestes que ses petits camarades s’était appropriés depuis longtemps, tels le laçage des chaussures ou la pratique du vélo sans aide.

Source: https://www.enfantsprecoces.info/

Share This